Enquête GHT

Enquête GHT : désillusion ?, septicisme ?

Bruno Lesgourgues, Hervé Hagège (Créteil), Jean-Pierre Arpurt(Avignon), Thierry Paupard (Dunkerque).

ANGH-info-16_enquete-GHT.pdf (29 téléchargements)

La ministre de la Santé Marisol Touraine a officialisé début juillet la création de 135 groupements hospitaliers de territoire (GHT). Cette réforme est qualifiée de majeure par la Ministre et vise à favoriser les coopérations entre les 850 hôpitaux publics français. IIs’agit d’un nouveau mode de coopération entre les établissements publics de santé à l’échelle d’un territoire. Pour Marisol Touraine « un travail d’approfondissement s’ouvre aujourd’hui pour préciser concrètement les projets médicaux partagés des hôpitaux…Ces travaux déboucheront par exemple sur la mise en place d’équipes médicales de territoire avec des médecins travaillant sur plusieurs établissements, ou encore l’accélération du développement de la télémédecine ».

Nous avons mené une enquête nationale sur le thème des GHT afin de connaître la perception de cette réforme dans nos services et de tenter d’en mesurer l’impact sur l’exercice de notre spécialité. Il s’agissait d’un questionnaire d’une trentaine de questions par voie électronique du 14 au 27 juin 2016. Il fallait en moyenne entre 3 et 6 minutes pour répondre. Malgré deux relances de demande de participation les 20 ou 24 Juin, nous n’avons eu que 31 réponses, 20 complètes et 11 incomplètes.
Ce faible nombre de réponses à quelques jours de la publication (1er Juillet 2016) par le Ministère de la santé du découpage territorial en GHT nous laisse un peu perplexe et plein d’interrogations. Le sujet n’intéresse-t-il pas les gastroentérologues ? Les collègues sont-t-ils lassés des enquêtes et encore plus des enquêtes par mail ? Les collègues se sentent-ils tellement éloignés et non informés d’une réforme qui ne semble pas les concerner qu’ils ne veulent pas s’exprimer ?. Nous n’aurons jamais la réponse à cet éventail incomplet d’hypothèses. Le grand nombre de réponses « je ne sais pas » ou « je n’y comprends rien » témoigne probablement d’un certain désarroi. Pour qui n’est pas familier avec ces concepts et avec le langage très « ministériel » il y a de quoi être déconcerté !.
Voici toutefois quelques résultats. Dans ce sondage le CH est Hôpital support dans un peu moins de la moitié des cas et il y a un CHU de référence dans 3/4 des cas sans que l’on puisse déterminer s’il est support ou associé. Une convention constitutive est déclarée dans 50% des cas. La gouvernance privilégie le Collège Médical plutôt que la Commission Médicale de GHT. Il n’y a que très peu de création de poste. Une fois sur deux on note une potentialité pour valoriser l’endoscopie interventionnelle. Dans 3 cas une activité gastro- entérologique a été préservée grâce à la réforme. Une ébauche d’équipe territoriale est amorcée avec des praticiens en interface. Le système de garde d’endoscopie semble peu influencé pour le moment.

Nous remercions particulièrement tous ceux qui ont bien voulu répondre au questionnaire. Espérons qu’il ne s’agit pas d’un état dépressif

subintrant de notre communauté. Si c’est le cas, lancez-vous avec nous dans la recherche clinique

Hauts de France

2

Ile de France

6

Normandie

1

Grand Est

1

Bretagne

2

Pays de Loire

2

Centre-Val de Loire

1

Bourgogne Franche Comté

2

Auvergne Rhone Alpes

7

Nouvelle Aquitaine

2

Occitanie

1

Provence Côte d’Azur

4

Nombre d’hôpitaux répondeurs par régions

 

pour y trouver outre des satisfactions intellectuelles, des occasions de rencontre conviviales et amicales.

Taille des établissements : 16 (52%) sont de moins de 500 lits, 12 de 500 à 100 lits (39%), 3(10%) de plus de 1000 lits.
Etes-vous Hôpital support ?: Oui 12 (46,15%) Non 6 23,08% Ne sais pas 8 (30,77%)

Le GHT a-t-il un CHU de référence ? 19 (73,08%) Non 5 (19.23%) Ne sais pas 2(7,69%)
Le CHU est-il support ou associé ? CHU support 6 (30%) associé 8 (40%) ne sais pas 6 (30%)Avancement du projet ?

Projet non initié n=1 3.85%, Discussions préliminaires n=10 38.46%, Convention constitutive finalisée avec présentation aux instances en juin et signature d’ici le 1er juillet n=13 50.00% Sans réponse n=2 7.69% .

Gouvernance du GHT

Commission Médicale de GHT n=3 1.54% Collège médical de GHT n=11 42.31%

Je ne sais pas n=9 34.62% 11.54% .

Sans réponse n=3

Nombre de création poste administratif : 1Nombre de création d’ETP médic al : 1

Oui n=11 50.00% Non n=11
50.00%
Le projet a-t-il permis de
préserver une activité gastro-
entérologique qui risquait de disparaitre?
Oui n=3 13.64% Non n=18 81.82% Sans réponse n=1 4.55%
Le projet va-t-il modifier le système de garde et d’astreinte ?
Oui n=1 4.55% Non n=21 95.45%
Va-t-il y avoir une création d’une garde d’endoscopie régionale n= 1

Le service est-il service de référence du GHT ?

Oui n= 10 45.45% Non n= 12 54.55%

L’activité de gastroentérologie est-elle rattachée à un autre service du GHT ?
Oui n=4 18.18% Non n=18 81.82%
Y-a-t-il eu création d’assistants spécialiste ? 1
Y-a-t-il eu création de poste de PH ?1
Y-a-t-il eu création d’infirmière d’endoscopie ? 0

Nombre de médecins en interface ?
8 réponses positives de 1 à 3 médecin en moyenne 2
Le projet peut-il favoriser le développement de l’interventionnel sur l’un des établissements ?
Oui n=11 50.00% Non n=1150.00%
Le projet a-t-il permis de préserver une activité gastro-entérologique qui risquait de disparaitre?
Oui n=3 13.64% Non n=18 81.82% Sans réponse n=1 4.55%
Le projet va-t-il modifier le système de garde et d’astreinte ?
Oui n=1 4.55% Non n=21 95.45%
Va-t-il y avoir une création d’une garde d’endoscopie régionale n= 1