Regardes croisés MICI

“Regards croisés sur les MICI”

L’ANGH relaie ici un message d’Alain Olympie, Directeur de l’afa Crohn RCH France à propos de l’enquête “Regards croisés sur les MICI” que l’ANGH soutient. Nous espérons que vous serez nombreux à y participer!

“Chers amis de l’afa, chers Docteurs

J’espère que vous allez bien dans cette période complexe pour nous tous.

Vous le savez, l’afa Crohn RCH France a lancé il y a quelques semaines une enquête nationale “Regards croisés sur les MICI”: la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique vues par les patients, leurs proches et leur gastro-entérologue.

Cette grande enquête à l’initiative de l’afa est conduite par l’institut de sondage IPSOS en partenariat avec le GETAID, le CREGG, l’ANGH et la SNFGE. Elle a été supervisée par un comité de pilotage composé de patients, de proches et de gastroentérologues (Stéphane Nahon et Caroline Trang).

Diagnostic, prise en charge, traitements, suivi, prévention et orientation, impacts de la maladie sur le quotidien des patients … ces sujets sont importants. Les résultats de cette enquête pourraient contribuer à mieux faire reconnaître les MICI et nous pourrions ainsi ensemble porter ces sujets auprès des décideurs par exemple.

Si les patients (2500) et les proches (1000) ont particulièrement investi la participation à l’enquête, il manque un petit regard encore des gastroentérologues (une centaine à ce jour) ! Merci de prendre 10-12 minutes de votre temps précieux pour répondre au questionnaire et nous aider à avoir une photographie réaliste des MICI et de leur prise en charge aujourd’hui. 

Pour remplir le questionnaire, il est plus confortable d’utiliser une tablette ou un ordinateur.

JE REMPLIS LE QUESTIONNAIRE GASTROENTEROLOGUE 

Vous pouvez aussi voir sur notre site l’environnement de l’enquête : https://www.afa.asso.fr/participez-a-lenquete-nationale-regards-croises-sur-les-mici/

Les résultats seront communiqués en début d’année et feront l’objet de publications, raison de plus pour dire : j’ai participé ! Merci !”

Alain Olympie, directeur